Formation par apprentissage et contrat de professionnalisation

Observation ornithologique © Bégou Florian

La professionnalisation ultime !

Le master IEGB est le premier master d’écologie par apprentissage en France à avoir proposé à ses étudiants la possibilité d’une formation par alternance de 2+6 mois en entreprise! L’expérience a débuté en 2011-12 avec une promotion de 13 apprentis.
L’apprentissage est un double statut d’étudiant et de salarié à temps partiel. En contrat, d’apprentissage, avec une entreprise il perçoit un salaire d’environ 1.000€ par mois pendant toute l’année de formation. Etudiant, il prépare le diplôme du M2-IEGB tout en bénéficiant des aides étudiantes (Crous, réductions, etc.). Son inscription universitaire est prise en charge par son entreprise. Par cet investissement annuel d’environ 12 k€, l’entreprise qui emploie un apprenti cherche à former un de ses futurs salariés.

L’apprentissage est une quasi-certitude d’embauche en sortie de formation !

L’apprentissage est limité aux étudiants de moins de 30 ans. Au-delà de 30 ans, c’est le contrat de professionnalisation qui est possible selon la même alternance que l’apprentissage.

Les étudiants en M2 par apprentissage côtoient les étudiants en formation classique. La promotion vise un équilibre de 20 étudiants dans chaque catégorie.

Les apprentis suivent le master en alternance selon le calendrier de l’alternance:

  • Septembre et mi-novembre en formation ;
  • Mi-novembre et mi-janvier en entreprise ;
  • Mi-janvier et février en formation ;
  • Mars à aout en entreprise.

Les modalités de candidatures à l’apprentissage sont les mêmes que pour la voie classique. Voir rubrique Candidater.

Sur les 13 apprentis de l’année 2011-12 :

• 10 sont dans des bureaux d’études, dont 4 chez Biotope, la plupart sur des missions de chargé d’études (faune, flore, environnement) ;

• 1 est dans Parc Naturel Régional ;

• 1 est dans un conservatoire naturel ;

• 1 est dans un établissement public de gestion environnementale.

L’apprentissage est un indicateur avancé du marché de l’emploi dans le domaine de l’écologie à bac+5. Le premier secteur d’embauche, de très loin, est l’expertise naturaliste et environnementale en bureau d’études. Un projet professionnel assez facile a réaliser mais qui suppose un savoir naturaliste avancé, qui ne s’acquière pas en master, ni même en licence, mais à l’issue d’une « pratique naturaliste » de plusieurs années mêlant formations, bénévolats, terrains et expériences professionnelles …

Les autres projet professionnels, gestion de la biodiversité dans les aires protégées (PN, PNR, RN, etc.), gestion de l’environnement ou de la biodiversité dans les grandes entreprises et les collectivités territoriales, études de la biodiversité dans les établissements publics de recherche fondamentale ou appliquée, etc, tous sont beaucoup plus risqués mais faisables !

Guide-apprentissage-CFA-2014