Qu’est-ce qu’un « Ingénieur Ecologue »?

Hugo Touzé © Crau

Le master IEGB ou Ingénierie en Ecologie et en Gestion de la Biodiversité forme les étudiants comme son nom l’indique à devenir de futurs ingénieurs écologues, mais qu’est-ce que c’est, un ingénieur écologue ?

Encore très mal défini, ce terme reste confus auprès du grand public ou de professionnels ne faisant pas parti du milieu. Rangé dans les risques sanitaires par Pôle Emploi, il n’existait même pas dans les métiers du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE) il y a peu.

Rassurez-vous cette injustice devrait prendre fin prochainement puisque le comité de domaine « Biodiversité et Services Ecologiques » délégué par le MEDDE étudie la question, avec l’aide de professionnels comme l’AFIE (Association Française des Ingénieurs Ecologues) ou bien plus proche de nous, Olivier Thaler (responsable de master 2 IEGB). Le but étant d’instaurer une définition claire reflétant notre métier.

Le 3ème rapport de ce comité, sorti en septembre 2013 définie l’ingénierie écologique comme ceci :

« Ingénierie écologique
Désigne la gestion de milieux et la conception d’aménagements durables, adaptatifs, multi-fonctionnels, inspirés de, ou basés sur, les mécanismes qui gouvernent les systèmes écologiques (auto-organisation, diversité élevée, structures hétérogènes, efficacité d’utilisation de l’énergie et de la matière élevée…(cf. CNRCS)
Utilisation, le plus souvent in situ, parfois en conditions contrôlées, de populations, de communautés ou d’écosystèmes dans le but de modifier une ou plusieurs dynamiques biotiques ou physico-chimiques de l’environnement dans un sens réputé favorable à la société et compatible avec le maintien des équilibres écologiques et du potentiel adaptatif de l’environnement. »
(Source : Plan de mobilisation national en faveur des métiers et des emplois de l’économie verte. Comité de domaine « Biodiversité et Services Ecologiques »)

Vous pouvez également télécharger en PDF la fiche métiers « Ingénieur Ecologue » réalisée par l’AFIE :

PDF